Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/f0f/less/less.php on line 1067

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/rokcommon/RokCommon/Service/ContainerImpl.php on line 460

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/mohamed6/public_html/plugins/system/gantry/functions.php on line 44

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/gantry/core/gantry.class.php on line 1043

Deprecated: implode(): Passing glue string after array is deprecated. Swap the parameters in /home/mohamed6/public_html/libraries/gantry/core/gantry.class.php on line 1044

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/rokcommon/RokCommon/Service/ContainerImpl.php on line 460
Les Hadiths et la grande corruption de la religion de l'Islam

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/gantry/core/renderers/gantrymodulesrenderer.class.php on line 85
Vous êtes ici : Accueil DOSSIERS Traditions

sahih bukhari lbl

Par Islam-Soumission

L'Islam (Soumission en français) est une religion ancienne, plus ancienne que le Prophète Mohammed. L'Islam (Soumission) a été fondé par Abraham. Voir le Coran : 22:78, 3:67-68 et 16:123. C'est à travers Abraham que toutes les pratiques de l'Islam ont été révélées, 2:127-128.

Le Prophète Mohammed fut un messager de Dieu et le dernier Prophète qui amena le dernier message, le Coran, au monde, 33:40.

Dieu a dit aux croyants que Son livre, le Coran, est complet, parfait et pleinement détaillé, voir 6:19, 6:38, 6:114 et 12:111. Dieu leur a rappelé que les mots ne Lui manquent pas et que s'Il le voulait Il aurait pu leur donner plus qu'un Coran, s'Il avait estimé ceci nécessaire, voir 18:109 et 31:27.

Dieu, le Connaisseur de toutes choses, le Conscient, sait qu'après la mort du Prophète Mohammed les gens inventeront des mensonges sur le prophète et appelleront ceci les Hadiths et la Sounna. Dieu, avant eux a utilisé le mot Hadith dans le Coran. Dieu a donné à Ses vrais croyants un bon départ avec le mot Hadith et leur a dit quel Hadith ils devaient accepter, UNIQUEMENT LE HADITH DE DIEU. Le mot Hadith a été utilisé plusieurs fois dans le Coran (environ 31 fois dans différentes formes, 18 d'entre eux avec le mot exact HADITH). Pas un seul des bons hadiths dans le Coran ne fait référence à ce que les Musulmans d'aujourd'hui croient être les Hadiths de Mohammed.

LE MOT HADITH DANS LE CORAN

Une analyse de l'utilisation du mot Hadith dans le Coran peut montrer à n'importe quel croyant que Dieu veut que nous ne suivions que Son Hadith, le Coran.

Voici un peu de ce que le Coran dit à propos des Hadiths. Les mots sont clairs mais ceux qui insistent à défier Dieu ne peuvent ni les voir ni les ressentir.

[Coran 7:185] N’ont-ils pas considéré le domaine des cieux et de la terre et toutes les choses que Dieu a créées ? Ne leur vient-il jamais à l’esprit que la fin de leur vie pourrait être proche ? En quel Hadith, à côté de ceci, croient-ils ?

[Coran 31:6] Parmi les gens, il y a ceux qui soutiennent des Hadiths sans fondement, et ainsi détournent d’autres du chemin de Dieu sans savoir, et le prennent à la légère. Ceux-ci ont encouru un châtiment humiliant.

[Coran 39:23] Dieu a révélé en ceci le meilleur Hadith ; un livre qui est cohérent, et montre les deux voies (vers le Paradis et l’Enfer). Les peaux de ceux qui révèrent leur Seigneur en frémissent, puis leurs peaux et leurs cœurs s’apaisent au message de Dieu. Telle est la guidance de Dieu ; Il en comble quiconque veut (être guidé). Quant à ceux qui sont égarés par Dieu, rien ne peut les guider.

[Coran 45:6]] Ce sont les révélations de Dieu que nous te récitons en vérité. En quel Hadith autre que Dieu et Ses révélations croient-ils ?

[Coran 52:34] Qu’ils produisent un HADITH comme ceci (Coran), s’ils sont véridiques.

[Coran 68:44] Donc, laisse-Moi m’occuper de ceux qui rejettent ce Hadith ; nous les bernerons d’où ils ne s’apercevront jamais.

[Coran 77:50] À quel HADITH, autre que celui-ci, se conforment-ils ?

Pourquoi Dieu a-t-Il permis ces soi-disant Hadiths ? La réponse est dans le verset suivant.

[Coran 6:112-113] Nous avons permis aux ennemis de chaque prophète – diables parmi les humains et les djinns – de s’inspirer des paroles FANTAISISTES, afin de tromper. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l’auraient pas fait. Vous les ignorerez, eux et leurs FABRICATIONS. Ceci est pour laisser les esprits de ceux qui ne croient pas en l’Au-delà écouter de telles fabrications et les accepter, et ainsi exposer leurs réelles convictions.

Devons-nous croire ces paroles de Dieu concernant les hadiths ?!!

Si vous ne voulez pas, peut-être devriez-vous écouter ces deux versets :

[Coran 32:22] Qui est plus mauvais que celui à qui ces révélations de son Seigneur sont rappelées, puis persiste à les ignorer ? Nous punirons certainement les coupables.

[Coran 31:7] Et quand nos révélations sont récitées à l’un d’eux, il se détourne avec arrogance comme s’il ne les avait jamais entendues, comme si ses oreilles étaient sourdes. Promets-lui un châtiment douloureux.

LES HADITHS SONT-ILS DIVINS ??

Certaines personnes prétendent que "les Hadiths et la Sounna" sont des révélations divines. Evidemment, ils ne sont pas conscients que le critère pour les révélations divines est LA PARFAITE PRESERVATION. Parce que les soi-disant Hadiths et Sounna du Prophète ont été largement corrompus, ils ne peuvent jamais satisfaire au critère de la révélation divine. C'est un fait connu que la vaste majorité des Hadiths sont de fausses fabrications. Veuillez consulter la section sur "Le nombre de Hadiths". Après votre analyse de "Le nombre d'Hadiths" vous découvrirez que pas moins de 99% des hadiths allégués au Prophète étaient des mensonges et des fabrications. Ce n'est pas un chiffre que l'on doit ignorer concernant la préservation par Dieu de Ses révélations divines comme c'est déclaré en 15:9. "Absolument, nous avons révélé le rappel (Azekrra) (Coran), et absolument, nous le préserverons."

Encore en 41:41-42 " Ceux qui ont rejeté la preuve du Qoran lorsqu’elle leur est parvenue, ont aussi rejeté un Honorable livre. Le faux ne peut y entrer, dans le passé ou dans le futur ; une révélation du Plus Sage, le Digne de louanges". Voir combien de mensonges sont entrés dans les soi-disant livres de Hadiths (99%) ferait comprendre à n'importe quel Musulman sincère la raison pour laquelle ces livres ont été tant corrompus.

Un critère de plus pour la parole de Dieu est précisé en 4:82.

[Coran 4:82] ... S’il venait d’un autre que Dieu, ils y auraient trouvé de nombreuses contradictions.

N'importe quel lecteur des livres de Hadiths y trouvera tellement de contradictions pour faire de la conclusion ci-dessus une évidence, ils ne viennent pas de Dieu.

Le blasphème est évident lorsqu'ils prétendent que les Hadiths et la Sounna sont des révélations divines. Ne réalisent-ils pas que Dieu Tout-Puissant est capable de préserver Ses révélations ?

OUI, NOUS DEVONS OBEIR AU PROPHETE MOHAMMED. Dieu dans le Coran déclare clairement que d'obéir au Prophète c'est Lui obéir. Personne ne doit se considérer comme un vrai Musulman (Soumis en français) sans obéir et suivre le Prophète Mohammed. Lui obéir revient à suivre les paroles qui sont venues de sa bouche inspirées par Dieu, le Coran. Sans plus de détails, consultez par vous-mêmes les versets : 6:19, 50:45, 16:44, 16:64, 14:1, 6:155, 4:105, 18:27 etc. pour constater que le Coran est le seul message de Mohammed.

[Coran 6:19] Dis : « Le témoignage de qui est le plus grand ? » Dis : « De Dieu. Il est le témoin entre moi et vous que ce Qoran (et non avec ce Coran, les Hadiths et la Sounna) m’a été inspiré pour le prêcher à vous, et quiconque il atteint. En vérité, vous témoignez qu’il y a d’autres dieux à côté de Dieu. » Dis : « Je ne témoigne pas comme vous ; il n’y a qu’un seul dieu, et je désavoue votre idolâtrie. »

[Coran 50:45] ... rappelle avec ce Qoran (et non avec ce Coran, les Hadiths et la Sounna), ceux qui révèrent Mes avertissements.

Veuillez lire les autres versets mentionnés de vous-mêmes.

Quand le prophète Mohammed est mort, il n'a laissé qu'UN seul livre, le Coran.

Ceux qui suivent le Coran, suivent le Prophète Mohammed. Ceux qui suivent les Hadiths et la Sounna allégués ne suivent pas le Prophète mais suivent ceux qui ont écrit ces livres. Suivre quelqu'un d'autre que les commandements de Dieu dans le Coran, équivaut à de l'idolâtrie. L'idolâtrie est le seul péché impardonnable, si elle est maintenue jusqu'à la mort. Les bonnes intentions ne sont d'aucune aide, beaucoup d'idolâtres feront face à Dieu au Jour du Jugement sans réaliser ce qu'ils ont fait, leurs intentions ne les aideront pas à ce moment là, lisez de vous-mêmes 6:22-24.

Suivons le Prophète en suivant son message que Dieu appelle complet, parfait et qui contient les explications détaillées sur tout (12:111), le Glorieux Coran.

L'HISTOIRE SE REPETE-T-ELLE ??

Les Juifs, des centaines d'années après la mort de Moïse ont créé la Michna (Hadiths, dires) et la Gémara (Sounna, actes) et s'y conforment ainsi qu'aux lois qui s'y trouvent plutôt qu'a la TORAH (parole révélée par Dieu).

Dans la ville de Nicée 300 ans après la mort de Jésus, le concept de Trinité a été CREE et est maintenant la première source de la croyance chrétienne au mépris de la Bible qui préconise l'adoration de Dieu seul.

Les Musulmans 150-200 ans après la mort de Mohammed ONT CREE une autre source pour leur religion avec le Coran, "les Hadiths et la Sounna", faussement attribués au prophète Mohammed et au mépris du Coran. Aujourd'hui, la plupart des Musulmans ont rejeté le Coran en faveur des Hadiths et de la Sounna.

[Coran 5:65-66] Si seulement les gens de l’Écriture croyaient et menaient une vie droite, nous remettrions alors leurs péchés et les admettrions dans les jardins de la félicité. Si seulement ils se conformaient à la Torah, et à L’Évangile, et à ce qui leur est descendu en ceci de la part de leur Seigneur, ils seraient couverts de bénédictions d’au-dessus d’eux et de dessous leurs pieds. Certains d’entre eux sont droits, mais beaucoup d’entre eux sont des malfaisants.

(Pas de Michna, Gémara, Hadith, Sounna ou trinité dans ces versets.)

MOHAMMED INTERDIT L'ECRITURE DE HADITHS

Parce que Dieu sait que des croyants sincères seront perdus et se dirigeront vers les livres de Hadiths pour la guidance, Dieu a tenu a mettre suffisamment de signes pour ceux qui sont sincères afin qu'ils voient d'eux-mêmes que ces fabrications ne viennent pas de Dieu et sont au contraire une pratique idolâtre condamnée par Dieu et Son messager.

Les livres de Hadiths ont assez de textes pour conduire le croyant sincère à s'en tenir au Coran comme Dieu nous l'a ordonné. Nous n'avons pas besoin que la preuve vienne des livres de Hadiths, mais nous l'incluons ici pour montrer la façon dont Dieu a prévu d'exposer les mécréants et les hypocrites.

Ibn Saïd Al-Khoudry a rapporté que le messager de Dieu a dit :

"N'écrivez rien venant de moi EXCEPTE LE CORAN. Quiconque écrit quelque chose d'autre que le Coran doit l'effacer."

L'incident historique suivant s'est produit environ 30 ans après la mort du Prophète Mohammed et montre que le Prophète n'a jamais annulé son ordre de ne rien écrire d'autre que le Coran. Les livres de Hadiths cependant contenaient des Hadiths fabriqués, considérés par ces mêmes experts en Hadiths comme très faibles, essayant de dire que Mohammed a changé d'avis sur l'écriture des Hadiths. Les lecteurs de ce hadith qu'il faut suivre, alors que ceci n'est arrivé qu' environ 30 ans après la mort du Prophète, concluront d'eux-mêmes que le prophète Mohammed n'a jamais autorisé l'écriture de hadiths depuis le moment où il a dit à ses adeptes de n'écrire rien d'autre que le Coran.

De Ibn Hanbal :

Zayd Ibn Thabit (le rédacteur de la révélation le plus proche du Prophète) a visité le Calife Mou'awiya (plus de 30 ans après la mort du Prophète), et lui a raconté une histoire à propos du Prophète. Mou'awiya a aimé l'histoire et a ordonné a quelqu'un de l'écrire. Mais Zayd a dit :

"le messager de Dieu a ordonné de ne JAMAIS rien écrire de son hadith",

Dans le fameux livre Taqyid Al-Ilm :

Abou Hourayra a dit : "Le messager de Dieu a informé que certaines personnes écrivent ses hadiths". Il prit le pupitre de la mosquée et dit :

"Que sont ces livres dont j'ai entendu dire que vous écrivez ? Je ne suis rien qu'un être humain. Quiconque possède le moindre de ces écrits doit l'apporter ici.

Abou Hourayra a dit : "Nous les avons tous réuni et les avons mis au feu."

Ibn Hanbal dans son livre Musnad, raconte un hadith dans lequel Abdoullah Ibn Omar a dit : "Le messager de Dieu un jour est venu vers nous comme s'il allait nous quitter bientôt et dit" :

"Quand je vous quitterai (mourrait), tenez au livre de Dieu, interdisez ce qu'il interdit et acceptez comme halal ce qu'il rend halal."

Il n'a jamais mentionné la Sounna dans ce hadith.

A nouveau, dans le livre Taqyid Al-Ilm :

Abou Saïd Al-Khoudry a dit :
"J'ai demandé la permission d'écrire ses hadiths, mais il a refusé de me donner la permission."

Le pèlerinage d'adieu du Prophète Mohammed est une pierre angulaire dans l'histoire musulmane. Des milliers de Musulmans ont été témoins du dernier sermon fait par le Prophète durant ce pèlerinage. Il y a cependant TROIS versions à ce sermon dans le livre des Hadiths. Ceci reflète en soi le degré de corruption des livres des Hadiths car c'est le discours le plus connu du prophète Mohammed.

Première version :

"Je vous ai laissé ce qui si vous le soutenez, vous ne serez jamais dévoyez, le livre de Dieu et ma famille."
Muslim 44/4, Nu2408; Ibn Hanbal 4/366; darimi 23/1, nu 3319

Deuxième version :

" Je vous ai laissé ce qui si vous le soutenez, vous ne serez jamais dévoyez, le livre de Dieu et ma Sounna."
44/4, Nu2408; Ibn Hanbal 4/366; darimi 23/1, nu 3319

Troisième version :

" Je vous ai laissé ce qui si vous le soutenez, vous ne serez jamais dévoyez, le LIVRE DE DIEU."
Muwatta, 46/3

La première version est la version inventée par les Musulmans shiites.

La deuxième version est la version inventée par les Musulmans sunnites.

La troisième version est la version autant haïe par les Sunnites que par les Shiites. C'est la seule version qui est en accord avec l'assertion répétée dans le Coran que le message de Mohammed N'EST QUE CELUI DU CORAN. Beaucoup de Musulmans sunnites et shiites ne savent même pas que cette version du sermon existe. En réalité, ils ne veulent pas savoir, la vérité les blesse mais le feu de l'Enfer blesse encore plus.

HISTOIRE DE L'ECRITURE DES HADITHS

L'écriture et la documentation de la Souna est une part intéressante et importante de notre histoire Islamique. Dans tous ces détails, le lecteur de cette histoire peut trouver toutes les indications prouvant que Dieu a permis la corruption des soi-disant Hadiths et Sounna du Prophète Mohammed comme Il nous le dit en 6:112-113.

Dieu nous dit maintes fois dans le Coran que Son livre est complet, parfait et pleinement détaillé, voir : 6:19, 6:38, 6:114, 6:115; 50:45, 12:111 et s'Il le voulait Il nous donnerait des centaines de livres, et pas seulement un Coran, voir 18:109 et 31:27. Dieu savait que le Coran est suffisant et que ceux qui ne trouvent pas que le Coran est suffisant commettront l'idolâtrie en ayant des personnes comme Boukhary, Moslem, Ahmed et autres comme partenaires avec Dieu, érigeant les lois de cette grande et parfaite religion, voir 9:36, 12:40, 30:43.

LES HADITHS ET LES CALIFES GUIDES

Les quatre Califes guidés qui ont gouverné l'Oumma (nation) musulmane après la mort du Prophète Mohammed, ont respecté l'ordre du Prophète et ont interdit l'écriture et le recueil des Hadiths. Ils croyaient Dieu dans son livre et ont accepté le commandement du Prophète.

Abou Bakr au un moment n'était pas sûr s'il devait garder ce qu'il connaissait comme hadiths ou pas. Il avait recueilli 500 hadiths durant sa très longue relation de camaraderie avec le Prophète Mohammed, mais il n'a pas pu trouver le sommeil avant de les avoir brûlés. Omar Ibn Al-Khattab a insisté pour détruire les hadiths collectés par son fils Abdullah. L'histoire Islamique a mentionné l'histoire d'Omar Ibn Al-Khattab éloignant quatre compagnons du Prophète à cause de leur insistance à dire des hadiths, c'était Ibn Masoud, Abu Al-Dardaa, Abou Masoud Al-Anssary et Abou Tharr Al-Ghaffary. Omar a traité Abou Hourayra de menteur et l'a menacé de le renvoyé au Yémen d'où il était originaire s'il n'arrêtait pas de dire ces mensonges sur le Prophète Mohammed. Il a arrêté jusqu'à ce qu'Omar soit mort puis recommença.

Ali Ibn Abou Talib, le quatrième Calife dans un de ses discours a dit, "J'exhorte tous ceux qui ont écrit un hadith tiré du messager de Dieu de rentrer chez eux et de l'effacer. Les peuples avant vous ont été anéantis parce ce qu'ils ont suivi les hadiths de leurs savants et ont abandonné le livre de leur Seigneur." (Sunan Al-Daramy)

CALIFE OMAR IBN ABDOUL AZIZ, LE COMMENCEMENT DE LA FIN

Abou Hourayra a raconté plus d'Hadiths que n'importe qui d'autre y compris Abou Bakr, Omar, Ali et Aysha qui ont vécu avec le prophète toute leurs vies. En moins de deux années passées avec le prophète, Abou Hourayra a raconté plus d'Hadiths que tous les compagnons du prophète réunis. Il a raconté 5374 hadiths. Ibn Hanbal a cité 3848 de ses hadiths dans son livre. Les Califes guidés, Al-Khoulafaa Al-Rhashidoun, qui ont gouverné l'Oumma musulmane après la mort du Prophète Mohammed ont respecté le souhait du Prophète de n'écrire rien d'autre que le Coran et ont dénoncé la moindre tentative d'écrire les hadiths et la sounna. Leur exemple a été suivi pendant les deux premiers siècles après la mort du Prophète. A ce moment là, les mensonges sur le prophète Mohammed se sont répandus et les gens ont déserté le Coran pour chercher les hadiths, c'est le moment où le Calife Omar Abdel-Aziz a émis un ordre pour permettre l'écriture des Hadiths et de la Sounna pensant qu'il mettrait fin aux mensonges sur le Prophète Mohammed. Dans sa décision il a ignoré les commandements de Dieu dans le Coran et les enseignements du Prophète Mohammed et les exemples de ses prédécesseurs et l'objection de nombreux savants de son époque. Dès lors l'Islam s'est déplacé de la religion de Dieu, le Coran, vers les tristement célèbres Hadiths et Sounna qui étaient à l'origine interdit par Dieu et Son prophète. Dieu soit loué, Il a préservé et protégé Sa PARFAITE religion, l'Islam (Soumission en français) dans Son livre qu'Il a insisté à appeler le MEILLEUR HADITH.

LES PREMIERS ECRITS DES HADITHS

En ce qui concerne l'idée que les hadiths ont été écrits dès l'époque du Prophète, c'est historiquement correct mais le Prophète lui-même et ceux qui ont gouverné après lui ont condamné ces écrits et ont regardé ce qui écrivaient ces Hadiths avec mépris. Les livres de Hadiths mentionnèrent que le Prophète Mohammed a brûlé leS Hadiths collectés et était très en colère contre les gens qui faisait "un autre livre en plus du livre d'Allah". Il a aussi été rapporté qu'Abou Bakr et Omar Ibn Al-Khattab ont brûlé les recueils d'Hadiths.

Cette interdiction des hadiths a continué jusqu'à ce qu'Omar Ibn Abdel-Aziz ait permis l'écriture des hadiths et de la sounna, alors beaucoup de livres et (Kararees) sont apparus contenant des Hadiths, comme par exemple Ibn Greeg, Malik Ibn Anas, Mohammed Ibn Is'haq. Le plus fameux d'entre eux a été le livre de Malik Ibn Anas (al-Muwatta) qui contenait 500 hadiths. A la fin du deuxième siècle les livres connus comme (Musnad) sont apparus, par exemple le musnad d'Ahmed Ibn Hanbal qui contient environ 40 000 hadiths. Dans la première moitié du troisième siècle les fameux six livres de hadiths sont apparus et ce sont les livres utilisés par beaucoup des savants de nos jours. 1- Sahih Bukhary. 2- Sahih Moslem. 3- Sunan Abu Daoud. 4-Sunan Al-Termethy. 5-Sunan Al-Nesaay. 6- Sunan Ibn Mageh.

Dans ces livres une nouvelle religion a été écrite qui a pris le pas sur le Coran bien qu'ils disent le contraire. En écrivant ces livres, les auteurs ne se sont pas souciés de savoir si les hadiths qu'ils écrivaient contredisaient le Coran ou d'autres hadiths ou le bon sens. En réalité, ils ont accompli la promesse de Dieu en 6:112-113.

[Coran 6:112-113] Nous avons permis aux ennemis de chaque prophète - diables parmi les humains et les djinns - de s'inspirer des paroles fantaisistes (ex. : HADITHS & SOUNNA), afin de tromper. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l'auraient pas fait. Vous les ignorerez, eux et leurs fabrications. Ceci est pour laisser les esprits de ceux qui ne croient pas en l'Au-delà écouter de telles fabrications et les accepter, et ainsi exposer leurs réelles convictions.

COMBIEN D'HADITHS ?

Le nombre de hadiths collectés et attribués au Prophète Mohammed se compte par centaines de milliers, jusqu'à 700 000. Pas moins de 99% de tous ces centaines de milliers d'hadiths sont de simples mensonges et fabrications et ont été rejetés par les premiers savants musulmans qui pensaient qu'ils pouvaient découvrir lesquels hadiths étaient authentiques et lesquels ne l'étaient pas. Observons certains de ces collecteurs d'hadiths et ce qu'ils ont collectés.

Malik Ibn Anas a collecté environ 500 hadiths dans son fameux livre, "Al-Muwatta"

Ahmed Ibn Hanbal a collecté environ 40 000 hadiths dans son fameux livre "Musnad". Il a choisi ces 40 000 hadiths à partir de 700 000 hadiths. En d'autres termes 660 000 hadiths étaient des suppositions, des mensonges et/ou des fabrications et les autres peuvent êtres authentiques. Ce qui fait 94% de mensonges et de fabrications.

Bukhary a collecté environ 600 000 hadiths et en a acceptés 7275 hadiths et en a considéré 592 725 comme étant des hadiths supposés, mensonges et/ou fabrications, ce qui fait presque 99% de ce qu'il a collecté.

Moslem a collecté 300 000 hadiths et en a accepté seulement 4000 et en a refusé environ 296 000 ce qui fait presque 99% de ces hadiths collectés.

Ceci vous donnera une idée du degré de corruption qui a pénétré ou a essayé de pénétrer l'Islam par la porte dérobée. Maintenant nous devrions comprendre pourquoi Dieu a promis de préserver, protéger et sauvegarder Son livre, le SEUL hadith authentique, le MEILLEUR HADITH, le Coran. AUCUNE garantie de ce genre n'a été offerte aux fabrications et aux mensonges des fabricateurs et des menteurs qui ont essayé d'améliorer le livre de Dieu et ont appelé le Coran incomplet, non détaillé et imparfait et ont prétendu que le Coran a besoin de la clarification d'un autre livre.

ABOU HOURAYRA ET TANT DE MENSONGES

Abou Hourayra est venu du Yemen dans la septième année de l'hégire et s'est converti à l'Islam. Il est resté en compagnie du Prophète moins de deux années. Il a raconté plus de 5000 hadiths, en fait 5374, à partir de ce compagnonnage de moins de deux ans, (comparez ceci avec les hadiths relativement peu nombreux relaté par Aysha, Abou Bakr ou Omar par exemple, après un très long compagnonnage avec le Prophète). La plupart de ses hadiths rapportés sont appelés "hadiths aahad", c'est-à-dire les hadiths dont une seule personne a été témoins, cette personne était Abou Hourayra lui-même. Certains des compagnons du Prophète (Sahaba) et Aysha, la femme du Prophète, l'ont accusé d'être un menteur, racontant des mensonges sur les prophètes juste pour inventer des hadiths et acquérir un statut. Omar Ibn Al-Khattab, le second Calife guidé a menacé Abou Hourayra de l'exiler s'il n'arrêtait pas de dire des hadiths sur Mohammed, il a arrêté jusqu'à l'assassinat d'Omar, puis a recommencé. Il a continué à raconté des hadiths pour faire plaisir au Calife des Musulmans d'alors, notamment à l'époque où il vivait au Palais Royal de Mu'awiya en Syrie. Abou Hourayra a raconté à son auditoire qu'il leur racontait des hadiths qu'il n'avait jamais mentionnés lorsqu'Omar était vivant, sinon il aurait eu plusieurs coups de fouet.

Les récits d'Abou Hourayra sont douteux car dans certains cas il prétend avoir été présent où il n'était en fait pas présent pour des raisons indéniables.

Par exemple, il a dit : J'ai fait appel à Roqayya, la fille du Saint Prophète (S.A.), la femme d'Ousmane alors qu'elle tenait un peigne dans sa main. Elle a dit :
"Le Prophète d'Allah (S.A.) vient juste de me quitter, après que je lui ai peigné les cheveux. Il a dit : "Comment trouves-tu Abou Abdallah (c-à-d Ousmane)" (sic). J'ai dit : "Bien" Il a dit : "Fais-lui honneur car parmi tous mes compagnons il est celui qui me ressemble le plus concernant les moeurs".

Hakim a relaté cette tradition dans son Moustadrak, volume 2, page 48 avec l'observation que les sources de cette tradition sont correctes mais son texte est invraisemblable parce que Roqayya est morte trois après l'hégire au moment de la bataille de Badr tandis qu'Abou Hourayra a accepté l'Islam après la victoire de Khyber au 7ème siècle A.H. La même remarque a été faite par Zahabi dans Talkis-ul-Moustadrak au sujet de cette tradition. (Abu Huraira, Syed Abdul Husai Sharafuddin Mossvi, p. 89, Peermahomed Ibrahim Trust)

Abou Jaafar Al Iskafy a mentionné que le Calife Mu'awiya a choisi certaines personnes, notamment Abou Hourayra pour raconter des histoires inventées au sujet d'Ali Ibn Abou Talib, le cousin du Prophète, pour le rabaisser. Abou Hourayra vivait dans le Palais Royal de Mu'awiya à ce moment là et était à son service, notamment en servant ses idées politiques. Il a produit des hadiths qui avilissaient et insultaient Ali Ibn Abou Talib et le mettaient dans une position inférieure à celle d'Abou Bakr, Omar et Outhman, seulement pour le plaisir de Mu'awiya.

Durant la gouvernance de Mu'awiya beaucoup d'hadiths, avec l'aide d'Abou Hourayra, ont été inventés soutenant l'idée que l'on doit obéir à l'Imam ou au Calife tout comme à Dieu ou au messager, contredisant la règle du Coran que toutes les affaires doivent être démocratiques à travers la consultation. (N'oubliez pas qu'Abou Hourayra vivait au Palais Royal à cette époque).

Beaucoup d'hadiths qui ont été racontés par Abou Hourayra contredisent d'autres hadiths, notamment ses propres hadiths relatés et les hadiths d'autres personnes et contredisent le Coran et contredisent le bon sens.

Abou Hourayra a raconté des hadiths d'après Kaab Al Ahbar, qui était un Juif converti qui a essayé d'expliquer le Coran en utilisant les livres corrompus des Juifs. Il a produit certains des hadiths les plus choquants en total contradiction avec le Coran, tirés à partir des histoires fausses de la Torah.

Les historiens islamiques ont raconté l'histoire d'Abou Hourayra qui est devenu très riche en deux ans, après qu'il lui a été donné la gouvernance de Bahreïn, alors Omar le rappela et lui dit : "Toi, ennemi d'Allah, tu vole l'argent d'Allah. Je t'ai fait Emir de Bahreïn quand tu n'avais même pas une paire de chaussures. D'où as-tu obtenu tout cet argent (400 000 Dirhams)?? L'histoire indique qu'Omar lui pris 10 000 Dirham. (Abou Hourayra n'a reconnu que 20 000 Dirhams)

Abou Hourayra a été celui qui a été accusé le plus de fabriquer des hadiths. Aysha, la femme du Prophète l'a accusé de dire des histoires imprécises et incomplètes et de fabriquer des hadiths qu'elle n'a jamais entendus dire du prophète. Abou Hourayra est bien connu pour ses préjugés contre les femmes et les chiens. Il a produit certains des hadiths les plus insultants envers les femmes musulmanes et des hadiths qui appellent au meurtre de chiens. Si nous appliquons le critère strict, prétendu être utilisé par les savants comme Bukhary et Moslem, pour accepter ceux qui relatent des hadiths, Abou Hourayra serait le premier à échouer au test et ses hadiths seraient les premiers à être comptés parmi les fabrications.

AYSHA ET ABOU HOURAYRA, LES CHANCES DE GAGNER

Dans le fameux livre " Taa'oueel Mukhtalaf Alhadith" par Ibn Qutaiba Al-Dinory, se trouve l'histoire d'Aysha (la femme du Prophète) disant à Abou Hourayra : "Tu racontes des hadiths au sujet du prophète Mohammed que je n'ai jamais entendu de lui". Il a répondu (comme Boukhary l'a rapporté) : "Toi (Aysha) ! Tu étais occupée par ton miroir et ton maquillage". Elle (Aysha) lui a répondu : "C'est toi qui étais occupé par ton estomac et ta faim. Tu étais préoccupé par ta faim, tu courais derrière les gens dans les ruelles leur mendiant de la nourriture et ils t'évitaient et fuyaient ton chemin, et finalement tu revenais et t'évanouissais devant ma chambre et les gens pensaient que tu étais fou et t'enjambaient."

Dans un commentaire sur un des envois dans la section Islam sur AOL, un homme a fourni spontanément ces informations au sujet du nombre de Hadiths collectés par Abou Hourayra en comparaison à Aysha, Abou Bakr, Omar et Ali.

Tiré d'un livre intitulé "Hadith Literature: It's Origin, Development, & Special Features par Muhammed Zubayr Siddiqui" :

1. Abou Hourayra 5374
4. Aysha Oumm al-Mouminin 2210
10. Omar Ibn al-Khattab 537
11. Ali Ibn Abi Talib 536
31. Abou Bakr al-Siddiq 142

Le premier chiffre indique le classement . et le second indique le nombre de Hadiths (dires) donnés.

Comparez le nombre d'hadiths donnés par Abou Bakr avec celui d'Abou Hourayra tout en gardant à l'esprit qu'Abou Bakr a accompagné le Prophète pendant environ 23 ans, tandis qu'Abou Hourayra a accompagné le Prophète pendant moins de 2 ans.

SAHIH BOUKHARY, L'EXEMPLE DE CORRUPTION

Beaucoup de Musulmans parlent généralement des recueils de Hadiths avec un respect qui égale et parfois dépasse celui du Coran. Alors que le Coran ne laisse aucun doute quant à savoir où Dieu veut que nous cherchions la guidance et le bonheur parfait, ceux qui ne croient pas Dieu à travers Ses propres paroles trouvent généralement dans les hadiths et la Sounna un refuge qui a été condamné par le Coran à maintes reprises.

L'Imam Al-Boukhary ou Boukhary en abrégé, n'est qu'un savant parmi d'autres qui a décidé de collecter les Hadiths et la Sounna malgré l'interdiction claire du Prophète Mohammed lui-même et de tous les Califes qui l'ont suivi de ne collecter et de n'écrire rien d'autre que le Coran.

Beaucoup de Musulmans d'aujourd'hui considère Boukhary avec un respect qu'il n'a pas mérité ou gagné. Son élévation jusqu'à la sainteté par les Musulmans et les savants qui sont venus après lui ont fait de ses livres de Hadiths et Sounna un second Coran.

Tandis que le Christianisme moderne est le produit de l'hallucination et de la corruption de Paul, l'Islam Sunnite traditionnel tel qu'il est pratiqué aujourd'hui, est le produit de la corruption de la vraie religion de l'Islam par des gens comme Boukhary.

Aussitôt que les Musulmans ont déserté le Coran en faveur des livres de Hadiths et de la Sounna, leur vrai Islam a été corrompu au-delà des limites de la foi et leur pratique de l'Islam actuelle n'est que le reflet de l'Islam des savants comme Boukhary, Moslem, Nesaay, Termethy, Abou-Daoud . et n'est pas le reflet de l'Islam (Soumission en français) qui nous a été présenté par le Prophète Mohammed.

Tandis que ceux qui défendent Boukhary le loue pour sa méthode lors du recueil des hadiths pour son livre connu comme "Sahih Al-Boukhary". Ceci ne reflète que leur ignorance de ce que Boukhary a en réalité collecté dans son livre.

Non seulement Boukhary a rompu les règles qu'il a prétendu utilisé pour s'assurer de l'authenticité des hadiths mais ses sentiments personnels, ses alliances politiques et sa haine de personne comme Ali Ibn Abou Talib ont affecté ses choix dans les hadiths à inscrire dans son livre et les hadiths à refuser. Il a fait moins attention au contenu des hadiths eux-mêmes. Il a inscrit beaucoup de hadiths qui contredisent le Coran, contredisent d'autres hadiths, contredisent le bon sens, insultent Dieu, insultent le Prophète, insultent les femmes du Prophète et sa famille. La position que Boukhary a prise concernant Ali Ibn Abou Talib par rapport à sa position envers Mou'awiya n'est que le reflet de la corruption politique de Boukhary et son parti-pris lorsqu'il a répertorié des Hadiths qui ont dénigré Ali en faisant de son ennemi déterminé Mou'awiya, un homme pure et droit malgré le fait qu'il soit connu pour sa corruption et son mépris des lois Islamiques simples. Boukhary a relaté de nombreux hadiths dans son livre que le public nomme "Sahih" " (Authentique) pour des gens qui étaient considérés comme menteurs, corrompus et peu fiable. Les savants musulmans qui sont venu après eux ont eu peur de montrer la vérité et les défauts de Boukhary et des autres experts des hadiths et de la Sounna comme lui. Comme simple exemple, dans son fameux livre "Al-Moustadrek", l'auteur déclare que Boukhary a inscrit des hadiths pris de 434 personnes qui n'ont pas été considéré par Moslem comme des personnes dignes de confiance pour son livre "Sahih Moslem". D'un autre coté Moslem a accepté pour son livre 625 personnes relatant des Hadiths qui ont été refusés par Boukhary.

La corruption de l'Islam par les hadiths et la Sounna a commencé immédiatement durant la vie du Prophète et aussitôt après sa mort. Ce recueil des soi-disant Hadiths et Sounna a été condamné par Dieu, le Prophète et les Sahabas (compagnons du Prophète). Cet agissement a atteint son apogée à la fin du deuxième siècle de l'Hégire lorsque les six fameux livres (références) de Hadiths ont été écrits.

Dieu Tout-Puissant a prédit cette corruption et nous a dit en 6:112-113 pourquoi Il a permis que cette corruption se produise et nous a aussi dit à l'avance que le messager se plaindra auprès de Lui au jour du jugement de l'ABANDON DU CORAN par les Musulmans (pas l'abandon des hadiths et de la sounna). Voir 25:30

BOUKHARY ET LES SAHABA, UNE CORRUPTION CLAIRE

Beaucoup de frères et sours musulmans parlent des compagnons (Sahaba) du Prophète Mohammed comme s'ils étaient d'une espèce ou d'une race différente des gens. Ils font d'eux des êtres parfaits qui ne peuvent pas commettre d'erreurs. Ils les rendent digne d'un respect et d'un amour que seul le Prophète Mohammed a mérité pour ce qu'il était, le messager de Dieu et le dernier Prophète. Alors que nous pouvons attester que de nombreuses personnes défendent les Sahaba (compagnons) du Prophète sans tenir compte de ce qu'ils ont fait, beaucoup d'entre eux en fait ne savent pas ce que le mot Sahaba signifie ou comment il a été ou doit être utilisé.

Celui qui étudie l'histoire musulmane sera interloqué de connaitre les différentes définitions du mot Sahaba (compagnon) du Prophète. Connaitre une telle définition va faire qu'il nous sera plus facile de parler de notre histoire, de notre religion et de nos livres.

En général les savants musulmans ne sont pas d'accord sur la définition de qui doit être compté comme un des Sahaba (compagnons) du Prophète ?!! Etudier ces définitions nous éclairera sur la position de nombreuses personnes telles que l'Imam Al-Boukhary qui a utilisé sa définition du mot Sahaba pour accepter de nombreux hadiths faux et fabriqués qui ont été inclus dans son livre, Sahih Al-Boukhary. Voici les définitions envisagées par les savants Musulmans :

1. La définition de l'Imam Al-Boukhary :

Boukhary a défini le sahaby (singulier de sahaba) comme celui qui était en compagnie du prophète Mohammed ou simplement l'a VU. Ibn Hanbal, qui a dans son propre livre collecté plus d'hadiths que Boukhary, a accepté cette définition et l'a clarifiée en disant : "Le sahaby est celui qui a accompagné le Prophète pendant un an, un mois, un jour ou même une heure ou encore l'a simplement vu."

2. La définition d'Abdoullah Ibn Omar Ibn Al-Khattab :

"Quiconque a vu le prophète Mohammed même pendant une heure à partir du moment où il a atteint la puberté et est reconnu comme un Musulman qui a compris sa religion et l'a accepté".

Selon cette définition tous les enfants (qui n'ont pas atteint la puberté) qui ont vu le Prophète Mohammed ne peuvent pas être compté comme sahaba.

3. La definition d'Al-Tabaiy Said Ibn Al-Musib :

"Seuls ceux qui ont accompagné le Prophète Mohammed pendant un an ou deux et ont combattu avec lui dans une bataille ou deux doit être considéré comme sahaba." C'est une définition acceptée et encouragée par l'Imam Al-Ghazali.

Des trois définitions ci-dessus, n'importe quel Musulman sincère et guidé peut ressentir la corruption et la confusion de Boukhary, la raison pour laquelle il a voulu obtenir tous ces hadiths corrompus contenus dans son livre. A partir de ces hadiths corrompus, les Musulmans après Boukhary ont changé leur religion de la religion du Prophète Mohammed (le Coran) vers la religion de Boukhary et ses préférences (les hadiths et la sounna fabriqués). Etudions la définition de Boukhary et réfléchissons sur sa corruption :

1. Sa définition qui est que quiconque a vu le prophète est un sahaby n'a aucun fondement dans le Coran ou même dans l'histoire islamique rapportée par les autres Musulmans du début de la vie du Prophète et ses compagnons.

Le Coran est plein d'histoires des hypocrites et des scélérats de Médine où le Prophète a vécu qui ont vu le prophète et ont écouté son message et ses cérémonies et qui ne peuvent pas être considérés comme ses sahaba (compagnons) comme Boukhary l'a fait : " Parmi les Arabes autour de vous, il y a des hypocrites. Aussi, parmi les habitants de la ville, il y a ceux qui sont accoutumés à l'hypocrisie ." 9:101. Et en 63:1 : " Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent : « Nous témoignons que tu es le messager de Dieu. » Dieu sait que tu es Son messager, et Dieu témoigne que les hypocrites sont des menteurs." Et en 33:60 " À moins que les hypocrites, et ceux avec une maladie dans leurs cours, et les vicieux menteurs de la cité (Médine) ne s'abstiennent (de te persécuter), nous t'accorderons sûrement le dessus, puis ils seront contraints de partir dans un court laps de temps."

Tous ces hypocrites et scélérats ont vu le Prophète Mohammed et l'ont écouté. Ils sont selon la définition de l'Imam Al-Boukhary des SAHABA. Sa définition corrompu du mot sahaba un joué sans aucun doute un rôle dans le recueil des hadiths à partir de ce genre de FAUX sahaba.

2. Une fois encore la corruption de Boukhary apparait dans le fait qu'il accepte les enfants qui ont vu le prophète comme sahaba, et il a accepté leur récit de hadiths en dépit du fait qu'ils étaient trop petits pour se rendre compte de ce qui se passait à l'époque. Boukhary détenait beaucoup d'hadiths raconté par Abdoullah Ibn Abbas qui était un jeune enfant durant la vie du Prophète. Il n'a jamais été décrit comme accompagnant le Prophète en tant que Sahaba, mais Boukhary en a fait un. D'autres exemples d'enfants qui ont raconté des hadiths et qui ont été acceptés par Boukhary Al-Nuaman Ibn Bashir (8 ans), Mahmoud Ibn Al-Rabi (5 ans), Abdullah Ibn Al-Zubir (9 ans), Al-Hussein Ibn Ali (7 ans), Al-Hassan Ibn Ali (8 ans), Omar Ibn Aby Muslima ( 9 ans) etc. Qui accepterait de recevoir sa religion de ces enfants ??!!!!!

3. Parce que Boukhary s'est associé aux Abbassides et qu'il était politiquement contre les partisans d'Ali Ibn Abou-Talib, il consacra dans son livre de nombreuses pages aux hadiths d'Abdallah Ibn Abbas, le grand père des Abbassides avec qui Boukhary s'est associé. Nous constatons là une influence politique sur ce que les hadiths ont répertorié et sur ce qu'ils ont omis (ceux louant Ali Ibn Abou-Talib). Certains de ces hadiths racontés par Ibn Abbas contredisent les lois du Coran, par exemple les lois de l'héritage. Attester de la corruption politique de Boukhary dans le report des hadiths qui servaient ses idées et satisfaisaient ses maîtres (les Abbassides en l'occurrence) c'est attesté de mise en ouvre de la corruption que Dieu a décrit en 6:112-113.

4. La position que Boukhary a prise en élevant des gens qui étaient des hypocrites et des scélérats au rang de sahaba à travers sa définition corrompue ne fit rien d'autre que de corrompre le livre qu'il a appelé SAHIH (authentique). Son mépris personnel envers le VRAI SAHABY (compagnon) du Prophète, Ali Ibn Abou Talib ne reflète que son égarement et sa contre-performance.

Ceux qui ont refusé de croire Dieu et d'accepter Son affirmation que le Coran est COMPLET, PARFAIT ET PLEINEMENT DETAILLE chuteront vers les faux seigneurs de la religion qui ont décidé d'améliorer le livre de Dieu et de le compléter en collectant toutes sortes de mensonges et de fabrications et de les mettre dans un livre et de prétendre qu'ils viennent du Prophète. Ceux qui cherchent à "obéir au messager" et à suivre les pas du Prophète ne peuvent le faire qu'en suivant le livre qui n'a jamais été fabriqué et qui nous a été donné sans doute possible par Dieu à travers Son prophète, le Coran. Ceux qui cherchent à suivre le Prophète en suivant Boukhary et ses préférences ne suivent que Boukhary et ses préférences et le messager se plaindra d'eux auprès de Dieu au jour du jugement parce qu'ils ont abandonné le CORAN. Voir 25:30

 

Article original : Les Hadiths et la grande corruption de la religion de l'Islam

 

 Source : islam-soumission.org (traduction du site submission.org)

 

Les articles n'engagent que leur auteur. D'autres points de vue peuvent figurer en bas de chaque article.


Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/gantry/core/renderers/gantrymodulesrenderer.class.php on line 85